Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 septembre 2018

Le vin, c'est divin, de Gaëtan Faucer

Gaetan_Faucer_Le_vin_c_est_divin_bord_noir.jpgUne histoire étrange et cruelle, conçue - bien que dépourvue de dialogues - comme une brève pièce de théâtre à trois personnages. (Derrière le nouvelliste, on reconnaît le dramaturge, Gaëtan Faucer étant l'auteur de plusieurs pièces.) Un jeune homme prisonnier, mis deux jours à la diète, puis forcé à manger et à boire par un couple de geôliers composé d'un père et de sa fille, ne comprend qu'à la fin le sens de ce plantureux repas et de cette inquiétante cérémonie. On n'en dira pas davantage pour garder le suspense, mais tout cela finit mal, dans le sang couleur de vin rouge – un vin célébré ici comme un dieu, et qui prend la forme d'un jéroboam trônant au sommet du cellier.

Ce recueil de format 10 x 14 cm est le 57e de la collection de nouvelles Opuscule, que l'éditeur belge Lamiroy publie au rythme régulier et effréné d'un recueil par semaine depuis le premier septembre 2017.

Le vin, c'est divin, de Gaëtan Faucer, Opuscule n° 57, Lamiroy éditeur, 4 €.

https://lamiroy.net/collections/opuscules/products/57-le-...

 

 

Écrire un commentaire