Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 septembre 2013

MICROBE 79

microbe,nuel,modèles réduitsLe 79e numéro de la revue Microbe vient de paraître !

J'en ai assuré la préparation et la coordination.

 

Au sommaire : StéphaneBeau
C
hristian Chavassieux
C
hristian Cottet-Emard
R
oland Counard
G
régoire Damon
B
ernard Deglet
C
hristian Degoutte
F
abrice Farre
J
ean-Marc Flahaut
A
lain Helissen
F
rédérick Houdaer
H
ervé Merlot
P
aola Pigani
S
téphane PratNuel - Modèles réduits.jpg
P
ascal Pratz
M
arlène Tissot

Les illustrations sont de Nicole Vidal-Chich

 

 

 

Les abonnés « + » reçoivent également, en supplément à la revue, le mi(ni)crobe 41 :

Modèles réduits de Jean-Jacques Nuel. Il s'agit d'un petit recueil contenant 22 textes brefs.

 

Plus d'infos ? ICI.

 

Pour tous renseignements, contacter ericdejaeger@yahoo.fr

 

lundi, 02 septembre 2013

Rencontres avec Jean Tardieu


Rencontres avec Jean Tardieu par Christian Cottet-Emard, en juillet 1988 et juin 1991.

 

mercredi, 14 août 2013

Les moments littéraires n° 30

 

les moments littéraires,catherine robe grillet

À l’occasion des 15 ans de la revue de l’écrit intime Les moments littéraires, Sempé a illustré la couverture du numéro 30. Cette livraison est consacrée principalement à Catherine Robbe-Grillet, avec un portrait signé Catherine Corringer, un entretien avec Gilbert Moreau et un texte inédit. L’œuvre littéraire de Catherine Robbe-Grillet se présente sous la forme d’un diptyque avec, d’une part, ses récits où dominent ses expériences de maîtresse de cérémonie sadomasochiste et, d’autre part, ses écrits intimes (journal et correspondance). Dans l’entretien préliminaire où elle évoque sa vie avec l’écrivain Alain Robbe-Grillet, elle livre un aperçu intéressant sur la censure : « Jusque dans les années 70, la censure était le fait de l’État. Aujourd’hui, il n’y a presque plus de censure d’État, la relève a été prise par des associations de défense de minorités, ou considérées comme telles. » Dans ce même numéro, on pourra lire également un témoignage hallucinant de Jeanne Hyvrard sur la vie d’enseignant dans un lycée de banlieue, et un texte présenté par Philippe Lejeune et Catherine Viollet : Gnothi sauton, qui fut en Allemagne une revue annuelle dirigée par Karl Phillip Moritz de 1783 à 1793, composée uniquement de textes autobiographiques et de témoignages, destinée à servir de base à une « science de l’expérience de l’âme ».

En 15 ans, Les moments littéraires ont publié 140 auteurs, connus ou inconnus.

Signalons que la revue édite aussi un deuxième hors-série, « Objet du livre », consistant en un livre et un DVD autour de l’artiste Max Gold. Ce potier a laissé une pièce de quarante mètres carrés où durant trente ans une sédimentation d’objets a envahi l’espace, contenant transformé en un ouvrage singulier dont aucun élément ne peut être enlevé, une sorte de tableau en trois dimensions. L’homme se révèle progressivement à travers ces reliques. Le livre et le film sont d’Hélène Gold.

 

Les moments littéraires n° 30, BP 30175, 92186 ANTONY cedex. 12 €.

http://pagesperso-orange.fr/lml.info

 

vendredi, 12 juillet 2013

Patchwork, revue littéraire

 patchwork,revue litteraire,dufraisse,powys

Il convient de saluer une nouvelle revue littéraire, surtout quand elle a choisi de s’incarner dans le papier. Anthony Dufraisse, qui avait lancé voici quelques années la revue Mercure, est le maître d’œuvre de ce projet. En exergue, une citation de Georges Perros donne le ton : « Il faudrait créer une revue d’une imprévisible diversité, façon patchwork. » Son rythme de parution prévu est de deux numéros l’an.

C’est d’abord, visuellement, un très bel objet de format 11 x 17, 5 cm, sous une élégante couverture violette à rabat, créée par le graphiste Sébastien Lordez. Un sommaire diversifié et de qualité, à commencer par un extrait du Journal de 1929 de John Cowper Powys (traduit par Jacqueline Peltier). L’auteur américain a alors 56 ans et pense abandonner ses épuisantes tournées de conférences, quitter Greenwich Village pour se retirer à une centaine de kilomètres au nord de New York et se consacrer à l’écriture. Les pages reproduites parlent de son installation à la campagne et de la découverte de la nature. Suivent des contributions d’auteurs connus, dont Jean-Michel Maulpoix, Yves Leclair, Denis Grozdanovitch, Gil Jouanard, Jacques Jouet. Stéphane Beau ferme la marche avec ses "apories".

 

Patchwork, numéro 0, Juin 2013. 7 €.

Pour renseignements et commandes, écrire à revuepatchwork@free.fr

 

vendredi, 28 juin 2013

N, de Philippe Jaffeux

n-l-enieme-de-philippe-jaffeux.jpgPhilippe Jaffeux est l’auteur d’un vaste projet intitulé ALPHABET, dont de nombreux extraits sont déjà parus en revues, composé de 390 pages divisées en 15 lettres de 26 pages.

Les éditions Passage d’encres viennent de publier N. « La lettre N, intitulée « l’énième », est composée de 26 carrés de 14 cm (et donc d’une superficie de 196 cm2). Chaque carré contient 26 phrases, 33 lignes et 32 interlignes ainsi que 196 lettres n dont chacune des apparitions est décalée. La ponctuation progressive consiste à mettre en exposant la dernière lettre des 26 phrases de la page A jusqu’aux 26 dernières lettres des 26 phrases de la page Z. La pagination élève chaque lettre de l’alphabet à la puissance n. La lettre n disparaît sur la dernière phrase avant de réapparaître dans un mot final qui annonce la lettre O. »

Un premier livre de Jaffeux était paru à l’Atelier de l’agneau, collection Architextes : O L'AN /. Il présentait 26 dessins de cédéroms d’un diamètre de 12 centimètres, chaque dessin contenant 15 phrases exposant un mot de 15 lettres orthographié avec deux O.

On le voit, on est dans le domaine de la contrainte créatrice, d’un texte construit avec des formes et des mesures, qui veut se rapprocher d’une poésie concrète, oulipienne, visuelle et numérique. Jaffeux conduit une expérience. Même si l’on s’interroge sur la lisibilité de l’œuvre qui se veut une machine littéraire, on ne peut qu’être impressionné par l’ambition et la radicalité du projet, la cohérence et la rigueur apportée à sa réalisation.

Le site de l’auteur : www.philippejaffeux.com

 

N, de Philippe Jaffeux. 14 €. Passage d’encres, Moulin de Quilio, 56310 Guern.

 

mardi, 18 juin 2013

Passage d'encres II, 2

passage d'encres,christiane tricoitDeuxième numéro de la série II de la revue d’art et de littérature Passage d’encres, dirigée par Christiane Tricoit depuis de nombreuses années, cette récente livraison, intitulée D’insolites jardins, séduit par sa mise en page, son format original, ses illustrations, la qualité de ses textes. Sur le jardin, thème de ce numéro, se succèdent des variations en vers ou en prose de nombreux auteurs, notamment Gérard Prémel, Philippe Jaffeux, Claude Maillard (le jardin Z de la Relige, un beau texte magnifiquement mis en page et illustré), Guillaume Decourt, Yves Boudier, Daniel Pozner, Sylvie Reymond-Lépine, Christiane Tricoit. Philippe Clerc nous livre des extraits de OX. La dominante de Passage d’encres : une poésie moderne et de recherche mais constamment lisible.

Ce numéro contient aussi un dossier abondamment illustré : « Le regard de Simone Prouvé ». Simone Prouvé fait des photos parallèlement au tissage (création de tissus d’ameublement et de tapisseries) depuis l'âge de 20 ans. Elle photographie avec son Leica des lieux insolites – usines désaffectées, arbres morts, jardins ouvriers, cabanes, hangars, tôles, épouvantails… pour en faire des compositions aux allures de tableaux abstraits.

Signalons que la revue prolonge son activité par une maison d’édition, proposant de petits recueils dans sa collection Trait court. On peut y lire Andoche Praudel, Philippe Clerc, Hubert Lucot, Michelle Labbé…

Passage d’encres, Moulin de Quilio, 56310 Guern. 20 €. Abonnement 40 €.

www.inks-passagedencres.fr

dimanche, 26 mai 2013

Publications par temps de pluie

Un printemps pourri. Heureusement il ne tombe pas que des hallebardes, mais aussi quelques publications en revues. Des blagues à lire dans le dernier Fluide Glacial n° 444, et des petites proses dans Verso n° 153, Les Cahiers du Sens n° 23,  OUSTE n° 21 et Les tas de mots n° 12.

fg444.jpg

ouste21.jpg

tasdemots12.jpg

nuel,ouste,fluide glacial,les tas de mots

nuel,ouste,fluide glacial,les tas de mots